L’urucum bio antioxydant naturel puissant est une plante originaire d’Amazonie, utilisée autrefois par les indiens pour se protéger des moustiques et du soleil. Avec sa jolie couleur de terre cuite, c’est à l’urucum qu’ils doivent leur surnom de “peaux-rouge”.

Les bienfaits de l’urucum
Antioxydante et très riche en béta carotène (100 fois plus que la carotte), la poudre d’urucum contient également de nombreux oligo-éléments tels que le zinc, le magnésium, le cuivre ou le sélénium. Une vraie mine d’or pour la peau.
Grâce à ce cocktail de nutriments, l’urucum prépare la peau au soleil et dope la production de mélanine à l’origine du bronzage. Parfait aussi pour protéger sa peau du vieillissement ou en guise de soin après-soleil.

Urucum pour booster de bronzage

Urucum pour booster de bronzage

La recette d’huile de bronzage à l’urucum
Pour profiter de ses bienfaits, voici une recette facile à réaliser : l’ huile booster de bronzage.
Dans une bouteille, mélangez 100 ml d’huile d’abricot avec 10g de poudre d’urucum. Mélangez et laissez macérer durant quelques jours à l’abri de l’air et de la lumière. Filtrez (à l’aide d’un filtre à café par exemple) et versez l’huile obtenue dans un joli flacon. Utilisez chaque matin sur le visage et le corps.
Attention : cette huile ne remplace pas les filtres solaires. Appliquez toujours une crème protectrice à indice élevé lorsque vous vous exposez au soleil.


Ingrédients pour le fluide bonne mine 🙁 l’urucum bio antioxydant naturel puissant)

Pour 65 ml de fluide :

3 à 4 g de cire d’abeille bio,
50ml d’huile végétale de sésame bio
30ml d’hydrolat de fleurs d’oranger bio
1 cuillère à moka de lécithine de soja (vendue en magasin BIO)
1 cuillère à moka à 1 cuillère à café de poudre d’urucum selon l’intensité désirée,
2 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse
Faire fondre la cire d’abeille avec l’huile végétale au bain-marie.
Ajouter l’hydrolat, la léctithine de soja, la poudre de rocou et l’extrait de pépins de pamplemousse.

Urucum antioxydant naturel pour la peau

Urucum antioxydant naturel pour la peau

Appliquez votre fluide en massages circulaires sur le visage, effet bonne mine garanti !

L’urucum : protecteur de la peau et activateur de bronzage

L’Urucum ou roucou (Bixa orellana) est une poudre de fruit d’amazonie très prisée pour sa très forte teneur en vitamine A (environ 3,2 g pour 100 g). Protecteur de la peau et activateur de bronzage, le roucou contient également du sélénium, du magnésium et du calcium qui aident la peau à lutter contre les effets du vieillissement cutané.
L’’Urucum (Bixa orellana) est un arbre ou arbuste des régions d’Amérique tropicale. On l’appelle aussi urucum, rocouyer ou arbre rouge à lèvre. Le fruit appelé rocou est récolté puis séché afin d’extraire la cire entourant les graines, riche en caroténoïdes.

L’urucum prépare la peau au bronzage et favorise la pigmentation de la peau grâce à une stimulation de la production de mélanine. La mélanine nous fait bronzer et protège notre peau des rayons ultraviolets produits par le soleil. De plus, l’urucum est anti-oxydant et protège la peau contre le vieillissement. Il piège les radicaux libres induits par les UV, responsables du vieillissement cellulaire. L’urucum prépare et protège la peau.
Faites des cures d’urucum avant et pendant l’exposition au soleil.

Dans vos recettes de cuisine, il peut servir de condiment à intégrer dans de nombreuses préparations, boissons, huile et plats, auxquelles il apporte une belle couleur orangée. Il a un goût se rapprochant du safran.

Usage interne :

Faire macérer une cuillère à café de poudre d’urucum dans un litre d’huile d’olive (pour assaisonner les plats) ou encore dans un jus de légumes ou de fruits ou comme condiment dans l’alimentation.
En sauce salade : huile d’olive, citron et Urucum pour la salade verte, les avocats, les légumes à croquer crus.


Utilisation du roucou (l’urucum) bio antioxydant naturel puissant en cosmétique.

Le roucou est utilisée comme plante ornementale du fait de la beauté de ses couleurs.
Traditionnellement, les Indiens l’utilisent depuis des millénaires pour se teindre la peau
afin de se protéger des rayons du soleil ainsi que des insectes. Ils utilisaient déjà les propriétés des deux colorants du roucou: l’oreline, en dissolvant le rocou dans l’eau pour teindre plumes, tapis, céramiques et autres ustensiles et la bixine, en utilisant les grains entiers écrasés dans l’eau pour les inductions et les dessins.

Roucou Urucum

Roucou Urucum

Usage cosmétique

Se servant de l’héritage empirique des Indiens, on rencontre aujourd’hui le roucou dans des crèmes bronzantes au Brésil, ainsi que dans certains produits de beauté (crème colorée, fard à paupières).

Usage alimentaire

L’urucum est très utilisé comme source de condiment alimentaire. Il joue un rôle de laxatif et soulage l’estomac. Il est utilisé également comme colorant (fromage, saucisses, boissons rafraîchissantes, beurre, cire…). Certains le
voient comme substitut d’un grand nombre de colorants synthétiques. (On exige pour l’utilisation comme colorant, une teneur de bixine d’au moins 2,5 %)
On en fait également un extrait pour l’huile utilisée industriellement.
Il est également riche en vitamine A , en calcium , en sélénium et en magnésium .

Usage médicinal

Il est efficace comme hémostatique des blessures légères.
La substance qui enveloppe la semence est souvent utilisée comme rafraîchissant et contre la fièvre.
La semence broyée est dite aphrodisiaque, elle est aussi connue comme tonifiant de l’appareil gastro-intestinal et expectorante. A Porto Rico, on utilise la «massa» (bouillie) pour les brûlures. Appliquée à temps, elle éviterait les cloques.
Certains prennent une décoction des feuilles pour apaiser les inflammations de la  gorge et les angines bénignes et la feuille d’urucum appliquée sur le front soulage les maux de tête.
On trouve dans la racine un principe digestif et diurétique.
Les jeunes pousses de roucou hachées et mises à macérer dans l’eau froide donnent une substance mucilagineuse ressemblant à de la «gomma arabica» et ayant les mêmes propriétés médicinales. Un autre ouvrage mentionne
que cette même infusion est utilisée pour laver les yeux enflammés.
Il est anti-oxydant, anti-radicaux libres, riche en beta-carotène et sélénium, ce qui lui confère des propriétés contre le vieillissement de la peau et dans la solidité de l’ossature.

Recette

10 cl d’huile pour une cuillère a soupe de graine de Roucou .
. Stérilisez votre contenant ( bouteille , pot de confiture (…) ) en le plongeant quelques minutes dans l’eau bouillante .
. Versez vos graines de Roucou au fond du contenant .
. Faites chauffer votre huile 5 minutes et versez la au dessus des graines et reculez un peu car la friture ne fait que commencer !
Pendant quelques minutes ça va éclabousser et frire donc faites très attention et ne remplissez pas entièrement votre contenant .
. Quand l’huile aura bien tiédi il va falloir faire un peu de sport !
Pas de panique ! Il va juste falloir secouer dans tous les sens votre huile , ne lésiniez pas sur les mouvements car s’est une étape très très importante !
. Laissez macérer quelques jours avant utilisation et ne consommez pas au delà de quatre mois veillez donc a bien noter la date de fabrication !


Brochettes de poulpe à l’huile de roucou au patisson colériquet.

Ingrédients (4 personnes):

1 kg de poulpe préparé par votre poissonnier
2 cs d’huile de roucou
1 cc de concentré de tomate en tube ou de harissa
1 patisson noir ou 1 petite courge de votre choix
poivre
sel
paprika

Préparation:

Dans une grande casserole d’eau bouillante cuire le poulpe 25 minutes. Le laisser refroidir dans son eau de cuisson.
Cette précuisson n’est pas nécessaire pour la seiche ou le calamar.
Pendant ce temps laver le patisson, et le faire cuire également à l’eau pendant une petite demi-heure.

Mélanger le concentré de tomate à l’huile. Poivrer

Quand l’eau de cuisson du poupe a bien tiédi égoutter-le.
Couper le poupe en morceaux de la taille de petites bouchées.
Répartir ces morceaux sur 4 brochettes en bois.
Préchauffer le four à 200°.

Badigeonner les brochettes sur les 2 faces avec l’huile parfumée.
Egoutter le patisson, le couper verticalement en deux, ôter les fibres et graines. Recouper chaque moitié en quatre. Soupoudrer généreusement chaque morceau de poivre, paprika ou toute épice de votre choix et enfin saler.

Sur une feuille d’alu ou de papier cuisson disposer les parts de patisson sans les superposer et les brochettes.


Ingrédients pour la recette Court bouillon de poisson au roucou (pour personne(s) 

– Morceaux de poisson (selon le goût…et l’appétit !)
– Huile
– Oignons émincés
– Ail pressé ou concassé
– Bouquet Garni (le bouquet garni peut être hâché ou laissé tel quel)
– 2 à 3 tomates fraîches coupées
– 1 Citron
– Roucou (ingrédient antillais) : ajouter le Roucou s’il est en poudre ou en liquide, sinon s’il a été préparé déjà dans l’huile, utiliser celle-ci
– Sel, poivre, piments suivant les goûts

Les quantités sont toujours données à titre approximatif et pour un nombre précis, elles dépendent du nombre de personnes en plus ou en moins, de la grandeur des plats utilisés et du goût de chacun.
Préparation de la recette COURT BOUILLON DE POISSON AU ROUCOU

Ajouter de l’eau, laissez mijoter.
Dès le début de l’ébullition, ajouter les morceaux de poissons.
Recouvrir et laissez mijoter.
Vérifier la cuisson (en principe 15 à 20 mn au maximum).
Goûtez, rectifiez l’assaisonnement et -à ce moment seulement- ajoutez le jus du citron.
Au dernier moment, rajoutez de l’ail écrasé et une noix de beurre.
Servez chaud avec du riz ou des tubercules du pays (bananes jaunes à cuire, Igname indien ou Napi, Dachine, patates douces etc…).
Auteur de la recette : Anonyme


Recette d’urucum bio

Temps de Cuisson : 4 minutes
Temps de Préparation : 30 minutes
Boisson : Saint-Joseph blanc
Liste des Ingrédients :
– 500 g de queues de crevettes guyanaises décortiquées
(cuisson)
– 1 bouquet garni
– 1 carotte
– 1 oignon
– sel, poivre, piment
(assaisonnement)
– 1 citron vert
– 1 pincée de piment
– 1 morceau de concombre
– 1 carotte
– 1/2 oignon
– 3 gousses d’ail
– 10 grains de bois d’Inde
– 10 clous de girofle
– 1 morceau de poivron
– jus de 2 citrons verts
– 20 cl d’huile de roucou
Préparation :
La veille, faire pocher les queues de crevettes 4 mn dans une eau légèrement salée et poivrée avec le bouquet garni, l’oignon et la carotte émincés et le piment. Égoutter les crevettes.
Préparer l’ensemble de la garniture : émincer l’ail, l’oignon, la carotte et couper le concombre et le poivron en petits dés.
Déposer les crevettes refroidies dans un bol puis ajouter le concombre et le poivron.
Incorporer les grains de bois d’Inde et les clous de girofle.
Ajouter l’oignon, la carotte et le citron vert.
Incorporer le piment et l’ail, verser le jus de citron vert et l’huile de roucou, mélanger et laisser macérer 24 heures au réfrigérateur.
Conseil :
Je vous conseille de servir ces crevettes accompagnées de persil, de romarin, d’anis et de petites pommes de terre pochées ou cuites en robe des champs, d’ignames ou de patates douces. Le principe est de laisser macérer les queues de crevettes dans ce mélange d’épices et d’huile de roucou au moins 24 heures.


L’urucum bio antioxydant naturel puissant.

Petite recette rapide aux allures créoles. De quoi se rassasier et changer un peu d’air. Que faire pour attirer le beau temps par ici? Comme l’on dit parfois ici, faudrait-il mettre nos chapelets sur la corde à linge? Ou chercher à innover en matière d’épices, en faisant une recherche sur le roucou que m’a fait parvenir Diane et m’ayant permis de trouver cette recette sur le site de l’émission des Kiwis et des hommes. Il ne m’en fallait pas plus pour passer à mes casseroles. La prochaine fois j’ajouterai une pincée de piment d’Espelette ou une pincée de piquant quelconque car la sauce est douce malgré tout et comme il n’y a pas d’enfant à notre table…

Une expérimentation qui m’a été rendue possible grâce à Miss Diane, ayant concocté récemment un plat de poisson au roucou absolument pâmant à tester prochainement et dont la recette est ici. Un grand merci à Diane pour son roucou qui nous fait roucouler de joie et tous nos voeux pour que ses traitements s’avèrent une réussite… Pour les explications sur la provenance du roucou cliquer ici. Dois-je vous dire que ce fut un délice!

2 filets de porc
1/4 tasse de marinade au roucou
2 c. à soupe d’huile d’olive
2 échalotes hachées (moi, omis car je n’en avais plus)
400 ml de lait de coco
garnitures: oignons rouges marinés, coriandre fraîche

Marinade au roucou
2 c. à soupe de graines de roucou
1/2 c. à thé de quatre-épices
1 c. à thé d’origan yucathèque (moi, marjolaine qui fait partie de la famille de l’origan)
1 c. à thé de poivre noir
4 clous de girofle
1/2 c. à thé de sel
1/4 tasse de jus d’orange amère ou de vinaigre blanc (moi, jus d’orange)
4 gousses d’ail hachées

Préparer d’abord la marinade. Réduire les épices en poudre très fine, au robot. Mélanger le reste des ingrédients. Cette marinade se conserve bien au froid.

Couper les filets en noisette. Mariner le porc au moins 15 minutes. Chauffer la poêle à feu moyen et y faire dorer les noisettes égouttées dans l’huile. Retirer les noisette à mi-cuisson. Ajouter le reste de la marinade et le lait de coco, cuire et faire réduire. Lorsque la sauce est onctueuse, réchauffer les noisettes dans la sauce. Faire mijoter 2 à 3 minutes. Servir garni d’oignons et de coriandre.


L’urucum bio antioxydant naturel puissant est un anti-oxydant naturel grâce à son exceptionnelle richesse en bixine et en sélénium. La bixine s’apparente au bêta carotène (l’urucum contient 100 fois plus de bixine que la carotte ne contient de bêta carotène).

A l’origine, les indiens d’Amazonie utilisaient l’Urucum pour se protéger du soleil et des moustiques en l’appliquant directement sur la peau, d’où l’appellation de “peaux rouges” qui leur était donnée.Il protège la peau et prévient le vieillissement. Il la prépare à l’exposition au soleil en favorisant la pigmentation.
Dans la cuisine, en tant que condiment, l’urucum, aux notes carottées, poivrées et légèrement poivrées, permet de colorer les aliments et de leur donner une saveur inédite et inégalable…

Voici une recette facile à réaliser et outrageusement délicieuse….

Sous le croquant de la roquette, le moelleux du blanc de poulet, sublimé par les subtils arômes de l’urucum, le tout relevé par les notes poivrées de la coriandre, le piquant de l’échalote et la fraîcheur du citron. Un régal…

Recette pour Entrée / Plat / Dessert
Avec cuisson
Durée de préparation : 15 minutes
Durée de cuisson : 15 minutes
Coût Peu couteux / Moyennement couteux / Couteux
Facilité de réalisation : Facile / Moyennement facile / Difficile

Ingrédients pour 4-6 personnes comme entrée ou comme plat pour 2 personnes

2 cuillères à soupe d’huile d’argan
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
2 blancs de poulet
100g de salade roquette
2 bouquets de coriandre fraiche
1 cuillère à café d’urucum
1 pincée de sel aux épices
100g de roquette
3 échalotes
2 cuillères à soupe de jus de citron bio
1 cuillère à café de vinaigre balsamique

Recette

Préparation du poulet :

1- Mettre l’huile d’olive dans un wok et faire dorer le poulet coupé en morceaux pendant 10 minutes.

2- Saupoudrer l’urucum sur le poulet et remuer 4 à 5 minutes pour que l’urucum colore bien le poulet.

3- Saler, poivrer et réserver jusqu’à complet refroidissement.

Préparation de la salade :

1- Hacher les 3 échalotes.

2- Dans un saladier mettre la salade, et les 3 échalotes hachées.

3- Ciseler finement les 2 bouquets de coriandre et en réserver une bonne pincée pour la décoration finale.

4- Rajouter le poulet froid et mélanger.

Préparation de la sauce :

1- Dans un bol, mélanger vigoureusement l’huile d’argan et le jus de citron avec un mini fouet.

2- Rajouter le vinaigre balsamique et fouetter énergiquement.

4- Verser la sauce dans le saladier et mélanger.

Servir dans des verrines et agrémenter du reste de coriandre.